Charges déductibles ou non : ce que vous devez savoir

357
Partager :

Superficiel

  1. Les principes de base de la déductibilité des dépenses
  2. Les principales dépenses déductibles et dépenses du revenu foncier
  3. Autres dépenses et dépenses déductibles
  4. Ce que vous devez en savoir plus

Lorsqu’ il déclare un revenu foncier, le bailleur cherche à alléger l’assiette fiscale de base. À cette fin, certaines dépenses peuvent être déduites avant le calcul de l’impôt. Pour qu’ils soient déductibles, ils doivent être liés à des biens en vertu du bail. Quels sont les frais et les frais déductibles pour le revenu foncier ?

A lire également : Quel est l'intérêt d'acheter des NFT ?

Les principes de base de la déductibilité des dépenses

Pour définir les dépenses déductibles engagées dans le travail, plusieurs critères doivent être pris en compte. La nature des dépenses est une condition importante. Le propriétaire propriétaire souhaite entretenir ou réparer l’infrastructure. Soit il veut améliorer les moyens d’accès au logement, soit agrandir la propriété. L’éligibilité des les frais déductibles dépendent également de la nature de la propriété. C’est ainsi que le travail est effectué dans les zones rurales ou urbaines. D’autres critères, comme l’attribution du bâtiment à des fins résidentielles ou non résidentielles, sont également pris en considération.

La liste des charges déductibles définies par les articles 29 et 31 du Code général des impôts

La liste des charges déductibles sur les revenus fonciers est définie aux articles 29 et 31 du code général des impôts. La déduction porte sur les dépenses engagées pour le travail au cours de l’année précédente ou de l’année 1. Conformément à une ordonnance rendue en 2014, les dépenses non déductibles pour l’année 2 doivent également être rétablies. Dans tous les cas, le bailleur doit conserver les pièces justificatives des dépenses engagées, telles que les factures d’achat ou le paiement des honoraires des requérants, y compris l’avocat ou l’huissier de justice. Si le logement loué est fourni, la déclaration des dépenses n’est pas classée comme revenu foncier. Tout ce que vous avez à faire est de choisir le régime fiscal simplifié.

A lire également : D’après Emmanuel Chiva, la guerre sera bientôt une affaire de robots

Le principal dépenses déductibles et dépenses liées au revenu foncier

Provisions pour frais de copropriété

Les locateurs qui possèdent un immeuble en copropriété peuvent déduire toutes les indemnités pour dépenses payées au cours de l’année précédente (année-1). D’autre part, il est nécessaire de rétablir les dépenses non déductibles dont l’ordre a été rendu l’année précédente (enregistreur des comptes de l’année2).

Si vous êtes copropriétaire bailleur, la régularisation des provisions pour frais de copropriété que vous avez déduits relativement à l’année précédente = (« Fiduciaire de copropriété : Provisions pour dépenses payées l’année dernière) — (« Fiduciaire de copropriété : état des comptes : dépenses déductibles » de l’année dernière).

Exemple

Pour 2009, vous avez payé des provisions pour frais de copropriété d’un montant de 1 200€. Vous avez déduit ce montant en ligne 228 de votre déclaration de revenus de 2009. En 2011, dans le cadre de votre revenu de 2010, vous devez rajuster ces provisions pour frais de copropriété. À la suite de l’état des comptes établi par votre fiduciaire, le ventilation des dépenses est la suivante : — frais déductibles : 800€ — frais non déductibles : 200€ — frais recouvrables : 180€ Un solde positif de : (1.200 — 800 — 200 — 180) = 20€. La somme à rétablir, en ligne 230, est donc égale à 400€ (200 180 20).

Travaux d’entretien et de réparation

Pour préserver un bien immobilier en bon état de fonctionnement, le propriétaire doit régulièrement entretenir les locaux ou effectuer des travaux de réparation. Les interventions vont du remplacement des chaudières à la restauration des toitures et au renouvellement des planchers. Dans les baux, certaines dépenses sont à la charge du locataire pour la remise en état du logement. Ils sont considérés comme des dépenses déductibles lorsqu’ils déclarent un revenu de propriété.

Travaux de rénovation

Ils comprennent le changement du revêtement mural tel que le papier peint ou le rafraîchissement de la façade extérieure. La liste comprend également l’installation d’équipements électriques après la rénovation ou le remplacement du pipeline. Il convient de noter que ces dépenses sont déductibles parce que le travail ne modifie pas la structure ou la disposition du logement. En outre, le volume et la surface habitable doivent être inchangés. Les coûts diagnostiques liés à l’évaluation des travaux d’entretien sont également considérés comme des dépenses déductibles.

Travaux d’amélioration

Leur but principal est d’améliorer le confort des occupants dans l’habitat. La structure du bâtiment ne doit pas être modifiée. Les frais déductibles vont de l’installation d’un ascenseur à l’installation d’un système de sécurité aux travaux de raccordement. L’installation d’interphone, de volets roulants et de chauffage central ainsi que la ventilation d’une salle de bain sont également des frais qui peuvent être déduits lors de la déclaration de revenus fonciers. Malgré ces travaux, la cohérence globale de l’habitat doit être maintenue sans modification du volume ou de la structure. Il ne s’agit pas d’une question de reconstruction ou d’expansion.

Les propriétaires d’immeubles à usage professionnel tels que les bureaux et les magasins bénéficient de la franchise de dépenses. C’est le cas avec le installation de rampe d’accès pour les personnes handicapées, qui fait partie des travaux d’amélioration. Il en va de même pour les voies externes pour faciliter leur réception. Le travail à effectuer consiste à élargir la porte d’entrée, à enlever les portes qui entravent leur mouvement, à enlever les murs et certains obstacles. Les travaux de développement conçus pour faciliter l’accès aux trottoirs sont également déductibles. Les charges liées à des problèmes liés à l’amiante tels que la protection des bâtiments ou les travaux d’enlèvement de l’amiante sont des travaux d’amélioration. Ils sont également classés à titre de dépenses déductibles.

Travaux de copropriété

Ils représentent les dépenses liées aux dépenses d’un immeuble en copropriété. Ils sont déductibles lorsqu’ils déclarent un revenu foncier. Les travaux concernent les dépendances communes telles que le développement de l’escalier ou le hall d’entrée d’une propriété à usage résidentiel. Conformément à la loi no 65-557 du 10 juillet 1965 relative à la copropriété, les frais déductibles comprennent les frais d’entretien, d’exploitation et d’administration de la parties du bâtiment. Les frais d’agrandissement, de réhabilitation et de démolition d’un immeuble d’affaires ne sont pas déductibles.

Autres dépenses et dépenses déductibles

Primes d’assurance

Couvrant tous les types de risques liés aux biens loués sont déductibles dans leur intégralité. Elles couvrent à la fois la compensation de la garantie du loyer impayé et la garantie universelle des risques locatifs. Les primes d’assurance pour les propriétaires qui ne sont pas occupants sont également des dépenses déductibles du revenu foncier.

  • Primes payées pour la garantie du loyer impayé (GLI)
  • Primes payées pour la garantie universelle des risques locatifs (GRL)
  • Primes d’assurance PNO (propriétaire non occupant)

Frais de gestion

En particulier, les dépenses liées à la gestion et à l’administration de biens immobiliers sont des dépenses déductibles.

  • Rémunération des gardiens et des concierges

Ces frais concernent le paiement du salaire d’un concierge qui assure l’entretien quotidien de l’immeuble ou de le gardien qui assure la sécurité des locaux.

  • Frais de gestion

La rémunération versée aux personnes qui gèrent votre bien est déductible. Le paiement de l’avantage du fiduciaire qui gère la copropriété est également affecté par les frais déductibles.

  • Honoraires des procédures

En cas de litige avec le locataire, le propriétaire doit engager une procédure pour résoudre le problème. Les honoraires payés à un avocat, notaire, huissier de justice ou expert sont également déductibles.

Autres frais de gestion

En général, il s’agit des autres coûts de gestion engagés par les propriétaires pour l’administration et la gestion de leurs biens loués, tels que :

  • Coûts de correspondance, de voyage et de téléphone
  • Dépenses d’acquisition de matériel, d’outils, de mobilier de bureau, de matériel informatique et de logiciels
  • Les frais d’enregistrement des baux et des baux, s’ils sont supportés par le bailleur
  • Promotion et publicité
  • frais

Les frais de gestion (achat de modèles de contrat de location standard, frais de correspondance, téléphone, achat de logiciels, etc.) sontdéductibles pour une somme forfaitaire de 20€ par an et par logementExemple (source). L’utilisation de Rentila reste donc pratiquement gratuite, l’abonnement est déductible de vos impôts.

Intérêts sur emprunts

Il s’agit également de dépenses déductibles. Les dépenses liées à l’enregistrement des hypothèques et à la préparation du dossier de prêt peuvent être prises en compte lors de la déclaration des revenus fonciers. Il en va de même pour l’emprunt d’intérêts pour la réparation, la construction ou l’acquisition de biens immobiliers. Il convient de noter que les paiements mensuels comprennent cet intérêt. Par conséquent, ils ne sont pas inclus dans les dépenses déductibles.

Certaines taxes et taxes

Les taxes relatives au bien loué et aux frais du propriétaire sont également des charges déductibles. C’est le cas des impôts fonciers, des impôts annuels sur les bureaux en Ile de France et des taxes sur l’équipement. Les pénalités en cas de retard sont également déductibles du revenu foncier.

Donc, vous pouvez en déduire :

  • Impôt foncier
  • Taxe sur les équipements spéciaux
  • Taxe sur les bureaux en Ile-de-France

Ce que vous devez en savoir plus

Les frais de franchise s’appliquent uniquement aux logements locatifs. Ceux qui sont destinés à être vendus sur le marché immobilier et qui sont vacants ne sont pas admissibles. C’est également le cas d’un logement réservé à être occupé par le propriétaire. En vertu de la loi actuelle, la déduction des dépenses et des dépenses n’est possible qu’une seule fois. En outre, le régime de Borloo prévoit des déductions spécifiques pour les propriétaires. La redevance déductible est établie sur une base forfaitaire. Le calcul est basé sur le pourcentage de la valeur du loyer. Pour les dépenses non déductibles, elles sont utilisées pour l’estimation du gain immobilier imposable. Le montant correspondant est inclus dans le calcul du prix de revient.

Dans le cas d’un prêt contracté pour payer la succession impôt, l’intérêt sur le prêt est déductible. Il en va de même pour le bénéficiaire d’un bien immobilier donné. D’autre part, les frais de réparation engagés par le locataire ne sont pas des frais déductibles. Seuls ceux dépensés par le propriétaire sont déductibles en cas de force majeure : ancien logement, tuyau de fumée non opérationnel, peinture fraîche. Pour être déductible, les travaux doivent être entrepris avant l’occupation du locataire. Lors du déménagement sur le site, l’état général du logement doit respecter les normes imposées par les règlements en vigueur.

Les œuvres qui modifient de grandes œuvres ne sont pas déductibles. Ce sont les arrangements pour la reconstruction d’un ancien bâtiment. Il concerne également les travaux destinés à augmenter la surface habitable ou le volume disponible de l’immobilier. Les dépenses connexes sont classées comme un investissement qui augmentera la valeur de l’immeuble. Pour rappel, les frais déductibles des immeubles gérés en copropriété concernent des espaces communs. Toutefois, la déduction pertinente pour la déclaration du revenu foncier est effectué selon une méthode spécifique.

La déclaration des dépenses et des dépenses est une tâche fastidieuse. Afin de ne pas mentionner certaines dépenses, il est recommandé de remplir soigneusement le formulaire de déclaration de revenus fonciers numéro 2044. Ce document facilite le calcul des charges. Le plus : il permet également d’enregistrer l’amortissement déductible. Elle permet également de définir le revenu déductible en cas de déficit foncier. C’est le cas si les frais sont plus élevés que le revenu locatif. Si le bailleur a de vrais problèmes dans l’exécution de sa déclaration, nous vous conseillons de consulter un professionnel. Les mesures d’accompagnement concernent tous les types d’investissements locataires.

Tag : crypto monnaie prometteuse 2018

Partager :