Contrôle technique d’une voiture : tout savoir

254
Partager :

La voiture est un meilleur moyen de déplacement. Elle est très utilisée en France où on y dénombre plus de 38 millions en circulation. Quelle que soit la marque du véhicule, il est important que celui-ci soit régulièrement soumis à un contrôle technique. Cela constitue d’ailleurs une obligation au conducteur. À quoi sert en réalité le contrôle technique ? Quand réaliser le contrôle technique d’une voiture ? Découvrons ici tout sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un contrôle technique et quels sont les voitures concernées ?

Le contrôle technique fait partie des principaux services que vous propose l’Auto Sécurité Marseille. Il s’agit en effet d’une procédure réglementaire normalisée entrée en vigueur depuis mai 2018. Elle concerne exclusivement les véhicules ayant plus de 4 ans d’existence et un poids inférieur à 3,5 tonnes. On peut par exemple avoir les automobiles suivantes :

Lire également : Mancel, les nouveaux tracteurs « made in France »

  • Les voitures particulières ;
  • Les véhicules utilitaires ;
  • Les camping-cars ;
  • Les véhicules à gaz ou au GPL ;
  • Les véhicules d’époque et ceux de collection ;
  • Les véhicules de dépannage ;
  • Les véhicules destinés au transport sanitaire ;
  • Les véhicules auto-école ;
  • Les véhicules de tourisme avec chauffeur ;
  • Les taxis ;
  • Les véhicules de transport public de 10 places maxi.

Quelles sont les défaillances relevées sur ces véhicules lors du contrôle technique ?

Il existe un certain nombre de points de contrôle et de défaillances à effectuer sur ces véhicules. Le nombre de points de contrôle est de 132. Le nombre de défaillances, quant à lui, s’élève à 668 classés selon trois catégories à savoir :

Les défaillances mineures

Les défaillances mineures sont les défauts réparables qui ne représentent pas un danger pour l’environnement et la sécurité du véhicule. Par exemple, on a le jeu mineur relevé dans la colonne de direction.

A lire également : Système d'échappement : un point non-négligeable à vérifier lors d'un entretien

Les défaillances majeures

Les défaillances majeures rassemblent tous les défauts constituant un danger pour le véhicule, les autres usagers de la route et l’environnement. Il s’agit par exemple de la défectuosité de l’éclairage de la plaque d’immatriculation.

Les défaillances critiques

Les défaillances critiques sont des défauts qui peuvent causer de grands dommages aux usagers et à l’environnement. Elles ne sont également pas favorables à la sécurité du véhicule. Parmi les défaillances critiques, on a l’endommagement des feux-stops.

Quels sont les avantages d’un contrôle technique et quand le faire ?

Le contrôle technique permet de dénicher toutes les défaillances sur la voiture. Cela permet alors de réduire les risques d’accident relatifs à l’usure du véhicule ou à un défaut d’entretien.

Pour réaliser un contrôle technique, il faut considérer la date de mise en circulation du véhicule. Ainsi, six mois avant les 4 années d’existence de l’auto, vous pouvez effectuer votre contrôle. Pour avoir une idée de la date de mise en circulation, consultez votre certificat d’immatriculation. Par ailleurs, après le premier contrôle, l’acte doit se renouveler tous les 2 ans, sans quoi, vous êtes passible de lourdes sanctions.

Partager :