Quel salaire pour emprunter 400000 € ?

28
Partager :

Diverses raisons poussent de nombreuses personnes à emprunter de l’argent. Il peut s’agir d’un projet d’achat de voitures, de maisons, d’équipements électroménagers ou bien d’autres projets. On peut également emprunter de l’argent même si on a de l’épargne juste pour profiter de l’effet de levier. Cependant, certaines conditions sont à remplir pour être éligible : le salaire par exemple. Quel salaire pour emprunter 400000 € ? Suivez-nous dans la suite pour le savoir.

Critères d’éligibilité

Ce n’est plus un secret pour personne. Les banques pour octroyer un emprunt étudiant au préalable le dossier de l’emprunteur. Ils analysent soigneusement plusieurs éléments pour voir la solvabilité du client. Il s’agit notamment de votre situation professionnelle, la régularité de vos revenus ainsi que le taux de prêt immobilier et sa durée qui peuvent agir sur le montant empruntable.

A lire en complément : Comment choisir un casino bitcoin ?

Plus le montant demandé est colossal, plus grande est la réticence de la banque, ce qui entraine donc beaucoup de vérifications. Alors, plus vos revenus sont importants et vos différentes charges sont faibles, plus vous pouvez emprunter. Pour bénéficier donc d’un emprunt de 400000 €, il est important que vous sachiez si vos conditions vous le permettent.

Revenus nécessaires pour emprunter 400 000 €

Vos revenus seront pris en compte de façon différente selon leur nature et leur régularité pour être analysés par la banque afin de définir le montant à vous accorder.

A lire en complément : Microcrédit en ligne : les avantages principaux

Lorsque vous êtes fonctionnaires ou salariés en Contrat à Durée Indéterminée, vos revenus sont pris en compte entièrement par la banque si vous validez votre période d’essai.

Pour ce qui est des chefs d’entreprise, des indépendants ou encore des salariés en Contrat à Durée Déterminée, c’est le revenu ou les 3 derniers bilans comptable que la banque analyse pour octroyer l’emprunt. Aussi, sont également comptabilisés, les primes régulières en tenant compte des 3 dernières années.

De même, les revenus locatifs sont pris en compte pour 70%. Le reste des revenus locatifs, c’est-à-dire les 30% restants ne sont pas pris en compte parce qu’ils constituent une marge de sécurité correspondante aux éventuels impayés. Les pensions alimentaires ou aides versées par la Caisse d’Allocations Familiales ne sont également pas prises en compte dans l’analyse des revenus.

 

Le reste à vivre

Il constitue un élément central dans l’étude de la banque en vue d’octroyer un crédit. Il constitue la différence entre vos revenus et vos charges fixes. Autrement dit, on appelle reste à vivre, la somme qui reste après déduction des dépenses courantes obligatoires telles que le loyer, les factures EDF, les impôts ou les mensualités de crédits qui sont en cours.  La banque considère que les sommes restantes vous permettent de vivre confortablement. Ainsi, elle peut être sujette à vous accorder un prêt si votre reste à vivre est important. Dans le cas contraire, elle est moins sujette.

Pour vous aider à connaître avec exactitude le montant de la mensualité en fonction de vos revenus actuels vous pouvez recourir en tout état de cause à une simulation en ligne. Rassurez-vous : elle est totalement gratuite et sans engagement.

 

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons