f
Mancel, les nouveaux tracteurs « made in France » Mancel, les nouveaux tracteurs « made in France »
Vous êtes lassés de voir des tracteurs allemands et américains sur le sol français ? Vous allez bientôt pouvoir acheter français pour votre champ.... Mancel, les nouveaux tracteurs « made in France »

Vous êtes lassés de voir des tracteurs allemands et américains sur le sol français ? Vous allez bientôt pouvoir acheter français pour votre champ. Au SIMA 2019, la grande surprise porte sans doute le nom de Mancel, un micro tracteur made in France qui ravit les visiteurs impatients de pouvoir dépenser sur des tracteurs fabriqués sur le sol français. La marque arrive avec 4 modèles entre 110 et 145 chevaux, une aubaine pour les agriculteurs qui exploitent de grandes surfaces.

Mancel, kékaso ?

Mancel est la nouvelle marque du constructeur chinois YTO. Celui-ci est implanté à Saint-Dizier en Haute Marne depuis la reprise de l’usine de tracteurs Mc Cormick en 2011. Ce sera sans doute une marque de tracteurs dits « essentiels », assez faciles à concevoir et dont les mécaniques sont largement éprouvées. Avec cette présentation, on se rappelle forcément de la réintroduction de Mc Cormick en 2011 à Saint-Dizier de tracteurs usagés par ARGO. Cette fois-ci, ce sont des modèles neufs que Mancel entend mettre sur le marché et la marque sera managée par d’anciens responsables chez ARGO.

A lire en complément : Comment supprimer Skype ?

Lancement pour bientôt

Le lancement de ces tracteurs présentés au SIMA 2019 est prévu pour très bientôt. Bien entendu, les modèles qui ont été aperçus au salon sont des prototypes qu’il faudra affiner au fil de la production, testés puis homologués. Ils seront ensuite disponibles à partir du premier trimestre de 2020. Ce qui est un développement assez rapide comparé à la concurrence. Sur le papier, les quatre tracteurs exposés au SIMA disposent de propriétés techniques de base dont 110 et 145 chevaux de puissance. Pour le 4 cylindres, il est déjà suffisamment compatible avec les normes environnementales et entend conserver son avance sur ce point. Pour le relevage, il est d’origine MX et celui de l’arrière peut supporter jusqu’à 6,2 tonnes.

Des tracteurs réellement « made in France »

C’est sans doute la grande question. En effet, bien que le constructeur de ces tracteurs soit le chinois YTO, les tracteurs seront produits en France à l’usine de Saint-Dizier. Cependant, celle-ci connait actuellement un plan de redressement social et il faudrait penser à préserver les nombreux emplois en jeu. Pour le constructeur, il estime qu’il s’agit d’une simple réorganisation et que l’usine ne fermera pas. Attendons alors de voir sortir le premier tracteur pour connaitre réellement les ambitions du fabricant sur le marché Français.

A lire en complément : 10 bonnes raisons d’ouvrir un compte chez Boursorama

Show Buttons
Hide Buttons