Sortie shopping entre copines : j’ai craqué !

58
Partager :

Comme un dimanche traînant sous la couette après une courte nuit, et si je te parlais de ma vie ?

A lire aussi : Comment obtenir un visa pour l'Arabie Saoudite ?

Il y a presque un jour, j’ai introduit ici une nouvelle catégorie d’articles : « Mes Petits Béguins ». Très fréquent sur les blogs, c’est un melting pot de nos derniers coups de cœur. Malheureusement, j’ai eu du mal à être très diligent et il n’y a pas eu grand-chose depuis sa sortie, bien que vous ayez aimé cette catégorie. Donc, sans savoir si je serai plus sérieux avec elle sur 2019, je commence le premier de l’année pour vous parler de mon début de l’année, vous parler de ce qui m’a marqué récemment et établir une première évaluation ! Parce que dans six semaines, les choses se sont passées, plus ou moins planifiées, et j’ai manqué d’écrire ici un peu trop.

A lire également : BeeHumming : des bijoux qui sauvent les abeilles ?

Beguin numéro 1 : Deux mois sans shopping

Plutôt étrange que le premier béguin je vous accorde mais je suis actuellement dans une période de manque et je absolument dû en parler ! J’ai toujours été un vrai accro au shopping… celui qui ne s’en souciait pas à cause d’une petite balade chez Mango dans ma rue quand j’étais étudiant. Celui qui a brisé son PEL pour une séance de shopping à Londres il y a des années… celui qui a compensé chaque petit peu de moral avec une craquation. Le shopping a été une thérapie depuis très longtemps et mes copines ont passé leur temps à choisir leurs tenues à la maison car mon dressing était énorme. C’est bien sûr entre autres choses qui ont influencé le lancement de ce blog il y a presque 7 ans, j’avais besoin d’une bonne excuse pour craquer chaque fois. Puis le blog a grandi, j’ai obtenu de plus en plus de cadeaux et de plus en plus de façons de me faire plaisir. Donc ma fièvre d’achat a continué d’être plus belle… Mais pendant environ un an et surtout depuis le déménagement et l’installation de mon dressing à la maison, je suis devenu dégoûté. J’ai réalisé tout ce que j’avais accumulé malgré de nombreuses vinaigrette vide pendant des années et ça m’a fait mal. Donc beaucoup de pièces inutiles, tant de cadeaux indésirables que je n’ai même pas aimé, tant de superficialité et de mauvaises marques. Donc, pendant un an, j’ai considérablement réduit ma surconsommation et j’ai passé au moins mais mieux. Et depuis la mi-décembre, j’ai même arrêté d’acheter quoi que ce soit. Noël m’a fait un peu malade, je crois à ce sujet et je n’ai jamais aimé les ventes (je craque encore seulement sur la nouvelle co). Le premier mois a été assez facile, j’ai pensé que j’aurais dû essayer cette « désintoxication ». Eh bien, assez tôt. Mais depuis deux semaines, j’ai vraiment du mal… Instagram est vraiment mauvais. Les regards et le transport de mes copines me font rêver, j’ai l’impression que je m’habille toujours de la même façon et je me demande si je ne vais pas prendre un train en retard. Donc, il y a eu un peu de fissures à Sézane et il y aura probablement plus de fissures dans les prochaines semaines, l’arrivée de nouvelles entreprises sera si tentante, mais en quantités beaucoup plus petites qu’auparavant. Parce qu’à la fin, c’est faisable et réussir à tenir deux mois sans se fissurer me rend plutôt fier de moi.

Et vous, deux mois sans faire de shopping, seriez-vous sur le cap ?

Béguin numéro 2 : Deux nuits de princesses à Chantilly

Ça fait longtemps que je n’étais pas resté dans un si bel hôtel… Le week-end dernier, j’ai emmené ma meilleure amie à l’hôtel Tiara Mont Royal à Chantilly pour que nous puissions profiter d’un vrai moment entre filles à se rencontrer. Elle est mère depuis fin septembre et c’est difficile de se voir depuis que je vis à Lyon. Il n’y avait donc rien de mieux qu’un week-end près de Paris pour se déconnecter, raconter nos vies, traîner au restaurant, se prélasser dans la piscine, au spa, prendre un sauna et dormir 10h. Elle a profité de l’occasion pour me faire quelques petites photos que j’aime, pour me souvenir du bon vieux temps. Mon meilleur ami a pris beaucoup de part au lancement de ce blog et a tiré beaucoup de photos au début, donc il était sympa de la voir glisser à nouveau dans les chaussures du photographe. Nous avons adoré notre séjour de toute façon et nous nous sommes sentis comme deux princesses dans un si bel endroit ! Le restaurant Opera que nous accueillons pour le petit déjeuner est absolument somptueux (le brunch semble fou aussi) et la piscine est une vraie merveille… En bref, si vous êtes à la recherche d’un endroit idéal pour échapper à Paris et déconnecter un week-end, je ne peux que vous conseiller cet hôtel. Merci Hôtels et Préférence pour l’invitation, vos hôtels sont toujours une si agréable surprise !

****4**

Beguin numéro 3 : Le rétroprojecteur

Gros crush du début de l’année dont je n’ai pas pu vous parler : le test d’un rétroprojecteur à la maison. J’en parle depuis très longtemps parce que nous avons d’énormes murs blancs à la maison et le recul nécessaire, mais Mathieu n’était pas convaincu. Heureusement, ma petite sœur en a demandé une pour elle. anniversaire et cela nous a donné envie de lui offrir en préparant une petite vidéo que nous diffuserions le soir de son anniversaire (hier soir). Même si nous devions l’ouvrir avant pour le tester, nous pensions que nous allions le tester à la maison et je l’ai totalement adoré ! Sans dépenser une fortune, nous avons trouvé un rétro vraiment top pour une très belle image (ce modèle). Mathieu a beaucoup appréhendé cette qualité d’image et nous avions peur d’avoir à dépenser une fortune pour trouver un rétro que nous aimons, celui pour la sœur nous a rassuré. Films, séries, Mario Kart ou autres jeux, nous avons pris le temps de le tester et validé le concept qui nous plonge directement dans le cinéma (même valable uniquement). Il reste à voir maintenant si nous prenons la même chose ou en testons un autre… Ce sera notre première grande fissure commerciale commune de l’année !

Béguin numéro 4 : Un début d’année plutôt sain qui fait du bien

Insuffoqué par Mathieu, le début de l’année était vraiment en bonne santé sur nos assiettes et qu’est-ce qu’il se sent bien ! Il s’avère que M. a embauché un entraîneur sportif pour se remettre en main après de longs mois/années de sport au début de janvier et que ces 3/4 tours à la salle ne pouvaient pas suffire. Son entraîneur lui a évidemment aussi dit que le rééquilibrage des aliments était nécessaire s’il voulait obtenir des résultats rapides. Nous n’avons rien mangé non plus, le déménagement m’a fait cuisiner beaucoup plus, mais nous avons encore trop de craquements d’apéritif même en semaine. Nous sommes tous les deux de bonnes personnes et nous aimons nous soigner… charcuterie, vin, bière, Mc Do… tout le meilleur. Mais je pense qu’à la fin de l’année, ses 12000 raclettes et bouteilles d’Apremont nous ont rendu un peu malades aussi, nous avons suivi les conseils du nutritionniste qui suit Mathieu et j’étais vraiment ravi qu’il ait pris cette décision parce que depuis septembre, j’avais pris beaucoup d’initiatives sur nos assiettes mais il a fait pas toujours adhérer. Maintenant qu’il veut vraiment que ça change, Mathieu obtient même plus ennuyeux que moi, s’amuser à scanner tout sur Yuka (pour le prendre ou le laisser sur cette application mais un bon premier aperçu) et nous avons tout changé nos habitudes alimentaires au cours de ce mois de janvier. Encore plus de bonnes soupes maison le soir, plus de légumes frais, pâtes et riz avec du blé entier, lait végétal… Petits changements que nous avons ressentis tout de suite. C’est fou ce qu’on a bien dormi et tu m’as dit plus d’une fois dans des histoires, j’avais l’air bien ! La nourriture est la santé, vous ne devez jamais en douter. Depuis dix jours que je suis à Paris, nous avons mis nos bonnes résolutions de côté et je le sens tellement ! Moi, qui ai réussi à avoir un peu d’appétit le matin, n’est plus le cas et les nuits sont beaucoup plus agitées. Nous ne regrettons pas parce que nous sommes beaucoup trop heureux d’avoir apprécié les amis et la famille mais nous avons un peu hâte de trouver nos petites habitudes, nos petits magasins du vendredi soir au fermier de rue et les soupes de « Grand-mère Coco » comme dirait Mathieu. Prochaine étape ? Tri en vrac et très grand dans la cuisine et dans les produits ménagers. Je ne sais pas si je vais développer le sujet beaucoup ici parce que d’autres le font beaucoup mieux que moi (je pense surtout à Chloé et Toi ou Daphné de Mode et de la ville) mais ici, ce sujet a pris tellement de place dans nos vies et conversations pendant un mois que j’ai dû vous en parler ici.

Cruin numéro 5 : accro au Potter ?

Sujet qui a couvert une grande partie de mon mois de janvier : ma blessure au genou, ma recherche d’occupation et mon lancement dans la lecture du Harry Potter. Bien sûr, je connais tous les films par cœur, mais je n’ai jamais eu le courage de commencer à lire des livres. Il faut dire que lire et je n’ai jamais été amis… En tant que petite fille, j’ai lu un peu et je l’ai aimé, mais l’arrivée à l’université et l’imposition de livres à lire ont complètement changé ma relation avec la lecture. Des livres comme l’Assummoner m’ont littéralement assommé et tout simplement dégoûté. Depuis puis, certains auteurs ont réussi à me faire lire un peu, je pense à Sophie Kinsella et à sa série « L’addicte du shopping » que j’avais l’habitude de dévorer l’été au lycée. Mais depuis quatre ou cinq ans, j’ai vraiment du mal à me plonger dans un livre. J’ai donc pensé quand je me suis blessé il y a un mois que c’était le moment où ne jamais lire un peu et après avoir passé en revue tous les films, je devais aller dans les livres. Et ils sont géniaux ! Je suis toujours aux deux parce que je n’ai pas lu du tout ou presque depuis que j’étais à Paris, mais j’ai déjà appris tant de petits détails par rapport au film. La magie est totalement différente, mais je me plonge dedans. J’ai encore un problème, je suis très lent à lire et le soir il s’endort très rapidement (d’où les meilleures nuits grâce à l’heure du coucher loin des écrans, je pense aussi) mais je pense qu’avec le temps je vais lire de plus en plus rapidement et j’espère vraiment trouvé ce goût de lire et d’échapper plus régulièrement le temps de quelques pages de notre réalité… Pour l’instant, il me reste quelques volumes à lire.

Cruin numéro 6 : Pour l’amour des perles

Les derniers jours à Paris ont été riches en amis et en famille mais très peu de photos. Je dois avouer que je commence à manquer cela et j’ai hâte de retourner chez moi à un rythme normal de travail. La seule fusillade qu’on a faite était mercredi, quittant la maison du coiffeur pour te présenter mes petites trouvailles de Cleor . Ils m’ont contacté pour présenter leurs jolies pièces de Saint-Valentin et j’ai totalement craqué sur les perles. Très classique, j’ai toujours été amoureux des perles, une passion qui m’a été transmise par ma mère et ma grand-mère que j’ai toujours vu porter des perles. J’ai obtenu pour mon diplôme mon premier beau collier que je porte très régulièrement (il est actuellement en réparation, je ne le laisse jamais donc il est endommagé au niveau du fermoir). Et sur le site de Cleor, j’ai mis la main sur un très sublime bracelet en or, fait de petites perles comme mon collier. Mais aussi sur de belles boucles d’oreilles et sur un collier avec des perles beaucoup plus grandes pour de grandes occasions. Je ne pense pas que je porte régulièrement le 3 en même temps mais je suis heureux d’avoir mis mes mains sur des bijoux que j’aime tellement, je suis très difficile sur le sujet et porte très peu et tout le temps la même chose.

PS : 20% de réduction sur l’ensemble du site Cleor avec le code CORALIE20 jusqu’au 28 février (même sur des marques comme les montres Cluse, mes chéris) PS 2 : Je porte une robe Lulus

Bon dimanche et à très bientôt pour de nouvelles aventures…

Tag : secretsdhommes.fr

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons