Quelle fleur de CBD fumer ?

126
Partager :

Depuis l’antiquité, le chanvre sativa est fumée et inhalée à la faveur des cérémonies traditionnelles et religieuses. Aujourd’hui, nous constatons l’utilisation du cannabis ou de la marijuana à des fins thérapeutiques et récréatifs sous ses formes de fleurs, feuilles et résines. Pour une utilisation par inhalation, seuls les bourgeons, c’est-à-dire les fleurs sont utilisées à cause de forte teneur en CBD. Les autres parties que sont les tiges, les feuilles et les herbes sont réputées pour leur teneur soit en CBD ou THC. Alors quelle fleur de CBD faut-il fumer ? Découvrez la réponse dans cet article.

Où trouver les cannabinoïdes substance essentielle de la plante de chanvre sativa ?

Comme vous vous en doutez, les cannabinoïdes sont les principaux inhibiteurs des effets du cannabis. Les glandes appelées trichomes constituent la source de production des cannabinoïdes. Ces glandes sont présentes dans toutes les parties de la plante de chanvre exception faite des racines et des branches. Le pourcentage des trichomes et donc des cannabinoïdes est élevé sur les bourgeons et en faible quantité dans le reste de la plante. Nous avons essentiellement au nombre des cannabinoïdes de la marijuana, le THC et le CBD. Le premier que nous retrouvons en grande quantité sur l’herbe illégale est psychoactif et crée une certaines formes de dépendance. Contrairement à l’herbe illégale, la molécule du THC est en faible quantité (0.2%) sur l’herbe légale de la marijuana. Toutefois, la teneur en CBD de la marijuana légale est très élevée. Ce qui lui permet de produire chez le consommateur l’effet inverse du THC.

A découvrir également : Manette PS3 : mon retour après 3 semaines de test

Est-il possible de fumer les fleurs du cannabis ?

Les feuilles de chanvre servent généralement à produire du haschisch. La production nécessite l’utilisation des fleurs, des feuilles ainsi que d’autres parties fraîches de la plante de cannabis déjà transformées. Les fleurs du cannabis sont également utilisées comme engrais et dans la cuisine pour préparer des thés et de la tisane. Ces fleurs déchiquetées ou roulées servent à fabriquer des spinelles. Les feuilles pouvant être fumées doivent être issues de l’agriculture biologique, être sèches et exemptes de défaut et de malaise. De préférence, opter pour les feuilles de couleur vive et rejeter celles qui ont une couleur jaune ou brune.

Faut-il fumer les tiges de la plante de chanvre ?

Fumer les tiges de chanvre telles qu’elles se présentent ne vous apporte aucun gain. Les tiges de chanvre n’apportent à votre organisme ni effet bénéfiques ni effets psychoactifs. La combustion de la tige du chanvre génère des substances qui inhalées sont nocives pour l’organisme. Vu que la tige associée aux branches entre dans la production du haschich, il est préférable de fumer la résine. Cette résine est issue des feuilles, des tiges et de la cime du chanvre. Notez cependant que les feuilles de chanvre et fleurs du cannabis sont interdites de consommation en Italie. Nous vous conseillons de respecter cette interdiction liée à la marijuana aussi longtemps qu’elle est d’actualité dans ce pays.

A lire en complément : Comment réussir l’emballage de son colis ?

Que dire des bourgeons de marijuana ?

Les effets que pourraient avoir sur vous les bourgeons de marijuana sont fonction de la teneur en THC des fleurs. Ils sont également fonction de la fréquence d’utilisation, du métabolisme du consommateur et de la nature de la marijuana. De manière spécifique, le type de marijuana et ses effets dépendent étroitement de la teneur en THC et CBD. Fumer les bourgeons d’une variété de cannabis riche en THC induit inlassablement des effets psychotropes chez le consommateur. En revanche, l’inhalation de la fumée d’un cannabis riche en CBD agit comme un antidouleur avec des effets relaxant.

Et qu’en est-il de l’inhalation de l’herbe légère ?

L’herbe du chanvre est une véritable particularité. En effet, sa teneur en THC est en dessous de 0,2% pour un taux de CBD élevés. Avec un taux aussi faible en THC, l’herbe n’entraîne pas d’effets psychotropes ou psychoactifs chez le consommateur. Au contraire, l’inhalation de l’herbe de la marijuana induit des effets antioxydant et antispasmodique, de régulation de la tension artérielle etc

Partager :