Les meilleures chaussures de sport pour la course

47
Partager :
chaussures de running

Les fêtes sont derrière nous, leurs dégâts face à nous, dans le miroir. Rien d’alarmant, mais il est temps de se remettre au sport. Et quoi de mieux que la course pour constituer une (nouvelle ?) bonne habitude. Si cette résolution fait partie des vôtres, il est bon de rappeler que la course est une activité qui paraît anodine, mais qui est en réalité assez violente pour nos articulations, notamment les genoux et les chevilles. Alors ne sortez plus sans une paire de chaussures adaptée. Cliquez ici pour voir le code Courir qui vous permettra de vous équiper à la hauteur de vos ambitions.

En fonction de votre niveau, de votre condition et de votre état physique, optez pour une chaussure plus ou moins lourde, à la semelle plus ou moins ferme. Différents éléments sont à étudier. Tour d’horizon.

A découvrir également : Pourquoi choisir une montre Cartier comme accessoire d’élégance

Le confort, élément essentiel

Le dénominateur commun à tous les niveaux et à tous les terrains pratiqués est le confort. Vous devez vous sentir à l’aise dans votre chaussure pour pratiquer la course sans douleurs, sans frottements et sans ampoules. Certains diront que la chaussure peut faire mal au moment de l’essayage et qu’elle se « fera » avec le temps. Ce n’est plus vraiment un discours d’actualité. D’une part, il s’agit de chaussures en toile (qui, à la différence du cuir, se détendra moins) ; d’autre part, les fabricants ont atteint un niveau de confort qui vous permet en quelques pas (y compris en magasin) de comprendre si la chaussure est faite pour vous.

Un des critères à absolument prendre en considération est la forme de votre pied. Si vous avez le pied particulièrement fin, certaines chaussures seront plus adaptées que d’autres. Et vice versa. Pour cela, n’hésitez pas à demander conseil à un vendeur si vous êtes en boutique ou à consulter les descriptifs produits ainsi que les avis clients si vous faites votre shopping en ligne.

A lire également : Quelle robe de soirée pour une morphologie en H ?

Amorti et drop de la chaussure

C’est là aussi très personnel. En fonction de votre posture et de vos habitudes de course (terrains plats ou inclinés, durs ou mous, nature ou bitume, etc.). L’amorti et le drop dépendent de l’épaisseur et de la consistance de la semelle. Si l’amorti paraît être une notion évidente – absorbant les chocs dus à votre foulée et à la vitesse -, le drop est une notion plus technique qu’il convient d’expliquer rapidement. Il s’agit de la différence entre la hauteur de la semelle sous le talon et celle constatée sous l’avant du pied. Exprimé en millimètres, le drop vous donne une idée de l’inclinaison de votre pied dans la chaussure. Grâce à cet élément, vous serez en mesure de choisir la paire qu’il vous faut, en fonction notamment de votre foulée.

Si vous attaquez le sol avec le talon, mieux vaut opter pour un drop élevé (plus de 7 mm). En revanche, si votre foulée commence avec le milieu de votre pied, voire l’avant-pied, il est préférable de se tourner vers des modèles plus « plats », au drop faible (de 0 à 6 mm).

Les semelles, adhérence et durabilité

C’est un élément clef de votre chaussure. Renseignez-vous sur sa constitution et sur sa capacité à durer. Car c’est elle qui va subir la majorité des chocs et vous tenir agrippés au sol, par tous les temps. Certaines offrent une grande agilité et liberté de mouvement. En choisissant judicieusement votre semelle, vous serez extrêmement réactifs, explosifs et garderez la chaussure longtemps.

Pour sortir des routes goudronnées ?

Si vous êtes un coureur sur route, mais aussi un coureur de sentiers, voire de trail, vous pouvez dans une certaine mesure (rien ne vaudra une chaussure de trail pure) opter pour des modèles polyvalents.

Le trail implique des contraintes supplémentaires, car le terrain pratiqué sera plus irrégulier. Ainsi, des pare-pierres seront bienvenues et le poids sera globalement supérieur à celui d’une chaussure de running pure. Les contraintes d’accroche seront aussi plus importantes.

Dans tous les cas, nous chercherons le confort, des sensations dynamiques pour dérouler la foulée de manière fluide. Certains modèles de trail proposent des semelles intermédiaires conçues en mousse très souple, qui vous permettront de vous exercer sur la route comme sur les chemins.

La course a de nombreuses vertus : gainage, musculation, équilibre, cardio et endurance. Équipez-vous et repartez du bon pied !

Partager :