f
Traducteur : en quoi consiste ce métier peu connu ? Traducteur : en quoi consiste ce métier peu connu ?
Il vous est bien arrivé de suivre vos séries préférées en français, de lire des romans d’auteurs dont vous ne parlez pas la langue.... Traducteur : en quoi consiste ce métier peu connu ?

Il vous est bien arrivé de suivre vos séries préférées en français, de lire des romans d’auteurs dont vous ne parlez pas la langue. Si oui, alors dites merci à ces traducteurs qui travaillent dans l’ombre pour que cela soit possible. Aujourd’hui, le métier du traducteur n’est pas très connu et il ne suffira pas de bien parler une langue pour devenir traducteur. Il existe aussi différents types de traducteurs. En quoi consiste réellement ce métier ? Découvrez tout cela dans cet article !

Que faut-il pour être traducteur ?

Le traducteur est celui-là qui est capable de jongler entre plusieurs langues. Aussi, il aime bien aller à la découverte de nouvelles choses avec pour objectif de construire des ponts entre différentes cultures. Cela s’avère d’autant plus important à cette ère de la mondialisation où de nouvelles organisations internationales émergent. Le traducteur doit être curieux de nature et a bien d’autres qualités comme la flexibilité, la précision et la patience. C’est quelqu’un qui maîtrise convenablement sa langue maternelle.

A lire également : Quel système de chauffage choisir pour son habitation ?

Ainsi, il doit avoir de bonnes connaissances dans une ou plusieurs langues étrangères. Il est le seul capable de transposer dans sa langue native le sens du texte d’origine sans jamais briser les cordes linguistiques et culturelles. Le choix de la langue à traduire dans sa langue maternelle repose sur lui et peut dépendre de ses connaissances préalables, de sa culture, etc. Par ailleurs, il prendra en compte la demande du marché. C’est pour cette raison que les prix de traduction peuvent varier d’un traducteur à un autre.

Que fait réellement un traducteur ?

Le traducteur qui se veut efficace est celui qui traduit d’une langue étrangère vers sa langue maternelle. En effet, il lui sera plus facile de respecter les subtilités de sa langue maternelle pour mieux traduire le texte rédigé en langue étrangère. Pour traduire, le traducteur prendra nécessairement en compte le public ciblé en particulier son contexte social et culturel. Afin de rendre un travail cohérent et bien fait, il doit beaucoup réfléchir et faire des recherches terminologiques. Cela lui permettra de mieux aborder son processus de traduction.

A lire en complément : Comment nettoyer un débitmètre d’air ?

Le traducteur peut aussi être sollicité pour certaines tâches connexes comme la révision des textes. Ici, il aura à relire et à corriger une traduction faite par une autre personne. Pour fournir des travaux de qualité, certains traducteurs se font aider par certains outils d’aide à la traduction comme les Traducteurs Assistés par Ordinateurs.

Les différents types de traducteurs

Le traducteur peut avoir une ou plusieurs spécificités lors de sa formation ou sa carrière. Ainsi, il peut se spécialiser dans la traduction littéraire. Ce faisant, il travaille pour le secteur de l’édition et traduira donc les livres, les romans, etc. Ce dernier doit avoir de très bonnes compétences en écriture. Il y a le domaine de la traduction technique qui renvoie à la traduction dans un domaine bien précis. Le spécialiste ici doit avoir le vocabulaire adéquat du domaine.

C’est lui qui s’occupe de la traduction des notices. Ainsi, vous avez la traduction jurée. Elle concerne la traduction des documents officiels. Le spécialiste est assermenté par l’État et travaille au sein des tribunaux pour la traduction desdits documents. Enfin, il y a la traduction audiovisuelle qui prend en compte les sous-titrages et les doublages.

Show Buttons
Hide Buttons