f
Les vampires dans la culture populaire Les vampires dans la culture populaire
Depuis plusieurs siècles, les vampires effraient, mais intriguent aussi tout autant. Ils ont d’abord inspiré la littérature, puis le cinéma et les jeux vidéo.... Les vampires dans la culture populaire

Depuis plusieurs siècles, les vampires effraient, mais intriguent aussi tout autant. Ils ont d’abord inspiré la littérature, puis le cinéma et les jeux vidéo. Bien que tirées de romans, certaines œuvres sont d’ailleurs davantage passées à la postérité sur écran. Quoi qu’il en soit, le succès de ces créatures dans la culture populaire est à leur image : immortel.

Une source d’inspiration littéraire ancienne

Le personnage littéraire du vampire a été popularisé au XVIIIe siècle, notamment par Jules Verne dans « Le Château des Carpates ». Mais il a véritablement acquis ses lettres de noblesse grâce à Bram Stoker, auteur de « Dracula » en 1897. L’histoire du célèbre Comte, dissimulant sa vraie nature, a inspiré de nombreux romans et a été adaptée maintes fois en films.

A découvrir également : Les meilleurs moyens de rencontre et de séduction des mecs gays

Plus récemment, la saga « Twilight » de Stephenie Meyer a dépoussiéré le genre. Les héros sont jeunes, les vampires ne brûlent pas au soleil et ils cohabitent avec d’autres créatures comme des loups-garous. Ces romans ont été adaptés au cinéma. L’acteur Robert Pattinson, interprétant Edward Cullen, va d’ailleurs incarner le nouveau visage de Batman.


Source : Compte Facebook @TwilightMovie

A lire en complément : Trouver l'amour en étant lesbienne !

Dans « I am a Legend » de Richard Matteson » (lui aussi adapté au cinéma), les vampires ne sont plus « l’exception » : le héros est le dernier humain sur Terre et doit se battre la nuit contre le reste des humains transformés en vampires par un virus.

La vampirisation des manettes de jeu

Les vampires inspirent les jeux vidéo et les plateformes de jeux en ligne. Dans « The Witcher » (tiré d’un roman bientôt adapté sur Netflix), Geralt de Riv tue des monstres, notamment des vampires. On peut aussi mentionner « Vampyr », ou la machine à sous « Immortal Romance Slot ». Bonus.ca, qui évalue les bonus de bienvenue des casinos, indique d’ailleurs que Jonny Jackpot offre 10 tours gratuits sur cette machine. Mais la référence du jeu vidéo de vampires reste l’iconique saga « Castelvania », mettant aux prises la famille Belmont et Dracula.

Une thématique cinématographique inépuisable

Le septième art affectionne les vampires. « Nosferatu le vampire », film muet de 1922, a été couronné de succès. Inspiré du roman « Dracula », ce dernier n’a cependant pas connu de meilleure adaptation que celle de Francis Ford Coppola.

Côté séries, « Buffy contre les vampires » a remis au goût du jour ces personnages maléfiques.

Le cinéma aime jouer sur l’ambivalence entre la mauvaise réputation des vampires et faire de certains d’entre eux des personnages vertueux. « Blade », héros du film éponyme, est un vampire qui chasse néanmoins ses congénères. Dans « Entretien avec un vampire » (adapté du roman d’Anne Rice), Lestat de Lioncourt symbolise la cruauté et le mal. Louis de Pointe du Lac incarne au contraire la bonté et éprouve du dégoût pour leur mode d’alimentation sanguinaire.

Les vampires sont une source d’inspiration inépuisable, avec de nombreuses variantes. Ainsi, dans le film « Dark Shadows », Tim Burton aborde cette thématique sous un angle comique. Il en va parfois de même pour la saga littéraire du « Bourbon Kid », dont le héros tue pourtant impitoyablement ces créatures. Le succès de cette série s’explique également par l’anonymat jalousement gardé de son auteur.

Show Buttons
Hide Buttons